Pratiquer et apprendre la psychologie du Bouddhisme tibétain et du Boeun

Enseignement laïc par Pascal Treffainguy

Les 12 obstacles


.

 

Dans un texte charmant du VIIIe siècle, le maître tibétain Padmsambhava décrit 12 obstacles que le pratiquant rencontre dans sa progression vers plus d'authenticité envers lui-même et autrui.

 

http://images.onlc.fr/dp/tantrismeNDD/123341560843.jpg

 

Ces obstacles sont désignés comme "démons", en référence à l'étymologie du terme en tibétain et qui exprime l'aspect opposé d'un "symbole". Le symbole est un outil intellectuel nous permettant, par une analogie et par une transposition, d'unir notre conscience à l'objet considéré. Ainsi, aucune projection, aucun malentenu et aucune influence externe ou aucun souvenir (traumatisant ou heureux) ne peut s'immiscer dans la relation. Nous percevons alors l'objet tel qu'il se présente. Le démon incarne l'aspect inverse ; c'est à dire ce qui s'immisce dans la perception, pour nous inciter à une vue dualiste, facteur de toutes sortes de réactions mentales et émotionnelles inappropriées.

 

Ainsi, Padmasambhava expose non seulement ce que sont ces 12 sources de confusion (à mettre en rapport avec le cycle des 12 chaînons de la souffrance décrit par le Bouddha) ; mais encore les antidotes que nous pouvons leur opposer. Le texte n'a pas vieilli et décrit des mécanismes négatifs que nous rencontrons encore de nos jours dans la pratique. Leur étude permet de les écarter, pour plus d'autonomie et de respect d'autrui.

 

Evidemment, cet enseignement est à mettre en rapport avec l'astrologie, et plus précisément le passage du soleil au travers des 12 constellations zodiacales. Il est donc présent dans toutes les traditions spirituelles ou religieuses, sous la forme d'un culte solaire. Par exemple, le mythe de Jésus et de ses apôtres, ou les douze mentors spirituels du Bouddhisme Shingon du Japon. La description de Padmasambhava se veut dévoilée de toute parabole et directement orientée sur la progression de la conscience vers plus de liberté.

 

Nous avons intégré ce texte à notre cours de psychologie bouddhique trantrique, Padmasambhava étant par ailleurs le maître le plus emblématique du Dzogchen (le yoga de l'acceptation et de l'accomplissement de soi).

 

 

.